Malt Logo

Yassine Khmou n’a pas toujours été indépendant - il a d’abord exercé au sein de cabinets de conseil, en tant que Chef de projet Supply Chain / Expert SAP S/4HANA. Depuis 4 ans, il s’est lancé dans l’aventure du freelancing… Et il y trouve vraiment son compte ! C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’il a été recruté par L’Oréal via Malt.

Bonjour Yassine ! Peux-tu nous parler un peu de ton métier et de ton parcours en tant qu’indépendant ? 

Je suis Chef de projet Supply Chain, expert SAP S/4 Hana. J’exerce à ce titre grâce à une formation d’ingénieur Arts et Métiers en supply chain, combinée avec un Master en administration des affaires. 

J’ai commencé ma carrière dans un cabinet de conseil, où j’ai passé plusieurs années en tant que Consultant Senior. Mais au bout de 4 ans, j’ai eu la sensation d’avoir fait le tour de ce que la vie en cabinet pouvait m’apporter. Puis j’ai changé pour travailler dans un cabinet plus petit mais après quelque temps, j’ai commencé à sonder des personnes au sujet du freelancing… Sur la base de leurs retours qui étaient très positifs, j’ai décidé de me lancer en indépendant. 

Très vite, j’ai eu plusieurs opportunités, je me suis donc lancé la tête la première dans cette aventure : j’ai créé ma SASU et choisi une première mission, puis une autre… Tout cet esprit du freelancing me plaisait, il y a un réel plus à collaborer “en direct” avec le client, sans politique commerciale au centre, comme ça pouvait être le cas en cabinet de conseil.

Résultat : je gagnais en tranquillité, je n’avais qu’un seul donneur d’ordre, très peu de tâches externes à réaliser - que du delivery… Bref, j’ai découvert qu’en étant indépendant, tout mon temps pouvait être dédié au besoin du client ! 

Quatre ans plus tard, j’exerce toujours en tant que freelance, par conviction et par choix : je peux choisir mes horaires, j’ai un meilleur équilibre vie pro/vie perso… Je passe moins de temps sur mes mails donc j’ai plus de temps à consacrer à mes missions. Je peux également me former sur de nouveaux outils en autodidacte - ce qui me permet de rester à la pointe des technologies émergentes et de proposer à mes clients des prestations toujours plus innovantes et exigeantes. 

Tu es actuellement en mission chez L’Oréal via Malt, peux-tu nous raconter cette aventure professionnelle ?

J’ai commencé ma mission en février 2022. Initialement, et pendant les 11 premiers mois, L’Oréal faisait appel à mes compétences de Chef de projet Supply Chain Optimisation, dans le cadre de nombreux rachats, fusions, passages flux poussé / flux tiré en opération. J’ai notamment fait un projet en passage flux poussé / flux tiré pour la filiale cosmétique de L’Oréal à Dubaï. 

Nous avons eu recours au freelancing pour enrichir nos compétences, et renforcer les équipes durant les périodes de forte activité. Les freelances sont appréciés pour leur adaptabilité remarquable, ainsi que leur capacité à apporter des perspectives nouvelles et innovantes qui remettent en question nos méthodes traditionnelles.”

Anne Rivalland

Transformation Program Manager chez L'Oréal

Pour parler plus concrètement, disons que lorsque l’on décide de changer le mode d’approvisionnement, cela a forcément un impact sur les SI. Chaque fois qu’il y avait une demande pour un projet, il y avait donc un chef de projet désigné qui analysait le besoin avec le business pour comprendre l’impact sur le SAP. Une fois le projet validé, c’est là que j’interviens : je gère le développement d’une équipe de consultants SAP, principalement sur les chatbots, la vente, les opérations entrepôts… J’ai fait plusieurs missions chez L’Oréal en ce sens. 

Par ailleurs, et depuis septembre 2022, j’ai également rejoint une équipe suite à un changement d'ERP, en tant que Chef de projet migration SAP S/4 HANA - d’abord à mi-temps, puis à temps plein maintenant ! 

L’idée derrière ce projet ? Disons qu’aujourd’hui, L’Oréal fonctionne très bien sur le SAP ECC - la version actuelle. Les enjeux en termes de distribution physique impliquent des envois de stocks via des centrales partenaires : il y a  donc plusieurs interfaces entre SAP S/4HANA et les partenaires. Mon rôle dans ce projet est d’assurer la remédiation entre les différents 3PL (alias Third Party Logistics - implique le fait de sous-traiter l’ensemble ou une partie de sa logistique à un ou plusieurs prestataires externes) qui s’occupent du scope France et L’Oréal. Je suis également responsable des retours partenaires et d’un grand co-packer qui s’occupe du sud de la France pour la marque. Au total, ce sont une centaine d’interfaces gérées. Et en termes de volume : 2 800 livraisons, 36 000 palettes par mois pour un seul partenaire ! 

Bien sûr, tout ce travail de coordination implique de travailler étroitement avec les équipes. La pluralité des profils présents chez L’Oréal fait que mon intégration s’est très bien passée : d’ailleurs, au sein de l’IT EMEA, il y a beaucoup d’externes… Il n’y a donc pas beaucoup de différences avec les internes dans le quotidien de travail. 

Pour conclure, disons que cette mission m’apporte beaucoup dans le sens où je n’avais jamais travaillé avec un portefeuille produit aussi large auparavant. 

Yassine a apporté une expertise précieuse grâce à sa connaissance des API et à son expérience de chef de projet. Il a joué un rôle clé dans la résolution de défis techniques et le renforcement de la cohésion de l’équipe. Sa capacité à s'adapter et à collaborer efficacement a été essentielle pour le succès continu de ce projet long et complexe “

Anne Rivalland

Transformation Program Manager chez L’Oréal

On parlait plus tôt de ton profil pro… Quelles sont les compétences que tu mets en œuvre dans cette mission, justement ? 

Vous l’aurez compris : je maîtrise très bien SAP - notamment sur le module Supply Chain. Je maîtrise également très bien la partie business derrière, parce que je sais me projeter - c’est-à-dire avoir une vision d’ensemble sur l’avant et sur l’après !

Cette mission me demande aussi de savoir faire le lien entre le business et l’IT, de savoir écouter les besoins de chaque partie et de conseiller une solution qui convienne le mieux en conséquence… Pour moi, c’est la clé de la réussite ! 

Par ailleurs, et en ce qui concerne les technologies utilisées, on utilise généralement de l’EDI en entrepôt, mais pas chez L’Oréal ! J’ai donc dû me former à l’API, ce qui m’a permis de développer mes compétences et de découvrir un nouvel outil novateur. 

Tu effectues cette mission via Malt et tu es également inscrit sur Malt Strategy : pourquoi avoir choisi notre plateforme ? 

J’apprécie beaucoup Malt Strategy - notamment pour le gain du temps non négligeable côté administratif. Par ailleurs, l’interface est très facile d’utilisation, les missions proposées sont très intéressantes, et je suis bien accompagné par les équipes.

Un autre point fort de la plateforme est de me mettre en lien avec mes pairs, à travers les AfterMalt, auxquels je participe régulièrement. Cela permet d’échanger sur les défis rencontrés, de se donner des conseils… Tout ce qui fait que je peux rester à l’affût des nouveautés et avoir le sentiment de faire partie d’une communauté !

Retrouvez également la Success Story de Frédéric Feytons, CTO Expert Mobile et Senior Technology Consultant, avec L'Oréal : ici

Découvrez d'autres Success Stories