Malt Logo

Dans un monde saturé d’images de professionnels en auto-promotion, se distinguer en tant que freelance sans perdre son authenticité et de façon pérenne reste un défi à relever. Ainsi, l’intelligence artificielle (IA) offre des outils puissants pour les indépendants, mais comment les utiliser sans se déshumaniser, dénaturer et perdre en relief ?

Si l’objectif du personal branding est de révéler sa singularité pour se distinguer de ses pairs et que l’IA peut aider au déploiement d’une stratégie de communication personnelle, il est pour autant très facile de tomber dans le clonage si on ne sait pas utiliser ces outils, et en faire siens.

Comprendre l'IA dans le personal branding

L’IA est un catalyseur de personnalisation dans le contexte du personal branding. Elle suscite autant d’inquiétudes liées à la déshumanisation et à la perte de son authenticité identitaire qu’elle est séduisante par l’infini des possibilités et le gain de temps qu’elle promet. Comprendre que l’IA est un outil-assistant et non un créateur est essentiel pour pouvoir l’utiliser et pérenniser sa marque personnelle.

Stratégies d'utilisation de l'IA pour renforcer son personal branding

Le personal branding est l’image que vous entretenez en ligne et au-delà en accord avec votre identité pour vous distinguez et ainsi valoriser vos services. Si la guerre de l’attention et le mot algorithme font trembler les créateurs de contenus et donc également les entrepreneurs, il faut retenir que l’IA va par exemple pouvoir analyser pour des tendances, des données (nommées corpus) sur la portée de mes contenus et va pouvoir évaluer ce qui fonctionne ou pas. Cela va donc me donner des indicateurs instantanément. Je vais ainsi pouvoir comprendre mieux ma cible et atteindre des publics cibles plus efficacement. L’IA pourra me proposer des thématiques pertinentes et maximiser leur portée.

Préserver l'authenticité avec l'IA Techniques pour injecter sa propre voix et son style dans les contenus générés par l'IA.

Si on craint de perdre sa voix en utilisant l’IA, c’est certainement lié au fait qu’on n’a pas encore défini suffisamment en amont ce qui nous définit, notre ADN. C’est un travail incontournable à réaliser pour toute démarche de personal branding et indispensable pour manœuvrer le guidon de nos outils IA. Si on a défini notre raison d’être en tant que freelance notre pourquoi profond (hello Simon Sinek), notre pour qui, notre message et nos valeurs, alors le reste n’est que « pipi de chat ». L’IA sera alors votre meilleur allié. Si en revanche, rien de tout cela n’a été défini, oui, l’IA peut faire de vous un clone puisqu’elle n’aura aucune donnée sur laquelle se baser et vous serez monsieur Tout-le-monde dans le monde du n’importe qui. Ainsi, une supervision rigoureuse et humaine de ce que vous produisez avec l’IA est incontournable pour s’assurer d’un rendu authentique et crédible. L’IA est un contributeur de production, pas un créateur. La création, c’est vous qui l’assurez.

Études de cas et meilleures pratiques


Grâce à des logiciels tels que MidJourney, Leonardo ou DreamFace on peut rapidement créer des visuels improbables en quelques minutes pour quasi rien ou gratuitement.

Evitez de tomber dans le panneau du « je crée tout et n’importe quoi et je m’amuse sans intention» . C’est bien pour s’entrainer, mais dès qu’il s’agit de véhiculer son image alors il est nécessaire de penser message et intention.

Générer des visuels trop clichés et impersonnels pour illustrer vos publications ne vous aidera pas à tirer votre épingle du jeu. Si vous n’aimiez pas utiliser les images stock pour ces mêmes raisons, alors ne tentez pas d’en créer vous-même avec l’IA. L’imagination, la créativité, la pertinence et le saut créatif restent de mise si on veut se démarquer par son personal branding. Et oui, ce qui est valable hors IA le reste avec l’IA.

Au lieu de cela, je conseille par exemple, de s’amuser et de transgresser l’IA : pourquoi pas des portraits de vous dans différentes situations, des montages étonnants, des métaphores illustrées. Tout ce qui peut apporter de l’émotion a une valeur élevée, marque personnelle. Apportez un sourire à votre audience, elle vous le rendra en like et en recommandations.

D’une part, cela vous engagera beaucoup plus en incarnant votre message, puis d’autre part, engagera votre communauté en miroir, en la faisant réagir.

L'utilisation de l'IA pour analyser les comportements, les commentaires, et "likes" peut effectivement optimiser le ciblage de notre audience et affiner notre stratégie digitale. Cependant, il est crucial de maintenir un équilibre. Des outils comme GiveMeAi, qui génèrent automatiquement des commentaires, économisent du temps mais peuvent aussi nuire à notre crédibilité. Imaginez recevoir des SMS de vos proches, rédigés par une IA — l'authenticité serait clairement absente. Il vaut mieux privilégier une communication authentique, même imparfaite, plutôt qu'une série de messages impersonnels et trop parfaits. Un robot, souvent neutre car il ne prend pas position, ne peut remplacer l'humain dans les interactions qui exigent de l'authenticité. Pour conserver notre crédibilité, il est essentiel de répondre personnellement aux questions et commentaires. Après tout, un commentaire généré par IA n'aura jamais le même impact qu'un commentaire réellement écrit par une personne.

Concernant l’écrit, je ne conseille pas de faire rédiger par ChatGPT vos posts LinkedIn ou vos scripts sans lui indiquer précisément ce que vous souhaitez créer sur un plan intellectuel et émotionnel. Usez de discernement. Quel message souhaitez-vous faire passer ? Quelle émotion voulez-vous créer ? Quel impact souhaitez vous avoir ? Adressez-vous à lui comme à un assistant non embauché pour créer, mais pour exécuter à la lettre ce que vous lui demandez. ChatGPT n’a pas de libre arbitre et n’est pas un créatif, il agrège la création par des données externes et la reformule sous demande. Sa mission s’arrête là.

Ensuite, mettez de votre chair. Vos références, vos opinions, vos histoires personnelles, expressions verbales et accidents d’écriture restent des éléments que ChatGPT s’interdira d’office, n’étant pas programmé pour créer du vrai faux ni pour deviner qui vous êtes en profondeur.

Si vous souhaitez rester authentique, ayez conscience que l’émotionnel n’appartient pas au robot et qu’il est alors important de tremper le maillot en exposant votre authenticité.

Découvrez le profil de Lucie