Malt Logo
Malt RSE

Bonjour Sébastien ! Pourquoi as-tu choisi de devenir indépendant ?

Je travaillais auparavant en intérim au sein du même secteur… Mais je souhaitais déménager en Corse. Ce qui a été un facteur déterminant dans ma décision de devenir indépendant. J’ai ensuite obtenu ma première mission au sein d’une entreprise de distribution de gaz naturel française, et nous sommes passés par la plateforme Malt

Quels sont les changements que tu as pu constater en devenant freelance ? 

Ayant fonctionné sous un autre régime d’emploi auparavant, j’ai pu constater très rapidement que le freelancing permettait d’avoir bien plus de flexibilité. J’étais très bien intégré au niveau de l’équipe - à tel point que peu de personnes savaient que j’étais freelance en interne. D’ailleurs, ma mission a duré plus d’un an et demi… ! 

Côté avantages, mis à part la possibilité de travailler à distance, j’ai pu me rendre compte assez rapidement que j’avais une meilleure gestion de mon temps, et que cela me permettait de mieux me concentrer sur mes missions centrales - qui ont changé puisque mon poste a rapidement évolué au sein de l’équipe RSE : je travaillais auparavant sur les régions, et j’ai ensuite été intégré au siège. 

Enfin, et même si cela peut sembler contre-intuitif de prime abord, j’ai pu renforcer mes relations avec les collaborateurs de l’entreprise en discutant bien plus régulièrement avec eux par mail que je ne le faisais en les croisant dans les couloirs quand je travaillais au siège ! 

Comment mets-tu en œuvre ton expertise lors de ta mission ? 

Il y a, dans le secteur de la RSE, une culture du “aller toujours plus loin que ce qui est demandé”. Et c’est précisément ce que j’ai voulu apporter à l’entreprise pour laquelle je travaillais, et au sein de laquelle les missions de terrain étaient davantage mises en avant que les outils créés pour faire vivre l’entreprise et acculturer ses collaborateurs autour de ces sujets. 

Ce que j’ai apporté, je pense, se situe précisément à cet endroit-là : en réfléchissant à des manières de créer des choses, des dynamiques, d’apporter des outils et d’impulser de nouvelles manières de fonctionner et de faire voyager les idées au sein de l’entreprise. 

Plus précisément, il s'agit de réfléchir à des manières d’embarquer les salariés et collaborateurs sur la thématique de la RSE - de faire en sorte qu’ils s’y intéressent et qu’ils s’engagent sur ces sujets sensibles, mais qui sont tellement d’actualité. C’est quelque chose de particulièrement important pour moi dans la mesure où j’ai choisi ce secteur professionnel parce que j’étais en quête de sens, et que je voulais exercer un travail qui ait un impact positif (comme beaucoup de jeunes aujourd’hui d’ailleurs !). 

Peux-tu nous donner un exemple concret de ce que ta mission a été ? 

Tout d’abord, je me suis impliqué grandement sur les sujets de bilan carbone, puisque mon employeur travaille à grande échelle sur le territoire, et qu’il fallait donc accompagner les régions en leur donnant des chiffres concrets et en leur proposant des solutions pour réduire leur bilan carbone. De mon côté, j’agissais au niveau des outils à utiliser pour mettre en place ces remontées de données et les transformer en guide à destination des sites. L’équipe RSE, dont je faisais partie, les fournissait ensuite à nos collaborateurs présents dans chaque région pour ouvrir le dialogue et proposer des solutions concrètes pour faire évoluer la situation et ainsi avoir un impact positif.

Pour vous donner quelques chiffres, j’ai travaillé sur l’accompagnement de 6 villes, en étroite collaboration avec les agents de terrain.

On m’a aussi confié la rédaction et la création d’un “guide zéro impact”,qui permette d’accompagner d’agir concrètement au niveau des sites sur les sujets RSE. Notre équipe a également pu créer un atelier dédié précisément à l’acculturation des employés sur le sujet du bilan carbone, auquel plus de 50% de l’entreprise a participé - ce qui fait beaucoup sur 11 000 personnes ! Il faut savoir qu’avant la création de cet atelier, c’était un véritable défi d’embarquer les employés sur ces sujets… Ce qui a complètement changé grâce à cet atelier qui est beaucoup plus ludique et pédagogique

C’est d’ailleurs aussi ce qu’il s’est passé sur le sujet du bilan carbone…

Oui. J’ai travaillé avec l’équipe RSE sur ce sujet et les résultats sont probants, comme je le mentionnais auparavant. Les outils que nous avons créés, les propositions que j’ai faites, ont permis non seulement d’informer et de sensibiliser les salariés au siège que d’accompagner concrètement le personnel de terrain. Les chiffres montrent que sur l’année et demie où j’ai été free pour cette entreprise, il y a eu un véritable impact. C’est motivant et gratifiant ! 

“Bien plus que des compétences, j’apporte une conscience et une connaissance indispensable des problématiques de la RSE.”

Success story Malt x RSE - Sebastien Kohlmunzer

Sébastien Kolmunzer

Chargé de mission RSE / Développement Durable & Bilan Carbone, freelance sur Malt.

Quels sont tes points forts en tant que freelance par rapport à tes homologues RSE qui sont contractuels ? 

En devenant freelance sur Malt, j’ai pu me focaliser vraiment sur le travail de la création de cet atelier dédié aux collaborateurs… Ou encore créer des outils sur Excel qui permettent notamment de montrer l’impact des actions et l’évolution du bilan carbone sur des champs spécifiques. Tous ces outils sont pensés pour être inclus et faciliter le travail de toutes et tous, dans les différents corps de métiers, du siège au terrain.

Ensuite, je dirais que c’est une question d’approche : je souhaite pousser les choses et sortir des sentiers battus, et pour moi cela passe notamment par le fait de faire ressortir les initiatives des salariés, de les écouter, de tenir compte de leur expérience. En deux mots, je dirais que je suis proactif et persistant - et que ma position en tant que freelance me permet une plus grande liberté de parole et davantage de créativité. 

Est-ce que Malt pourrait aider les freelances RSE à gagner en visibilité ? 

Je ne peux pas dire le contraire, puisque je travaille sur la plateforme Malt depuis mon lancement en tant que freelance ! De plus, je suis en fin de parcours avec mon client après cette longue mission, et je compte bien utiliser la plateforme Malt pour développer plus encore mon activité sur le secteur de la RSE. 

“Malt participe activement à mettre ces problématiques en lumière en proposant un large panel de freelances qui sauront accompagner les entreprises sur ces sujets, alors qu’elles n’ont pas forcément d’expertise là-dessus en interne… Et cela me rassure d’être soutenu et accompagné par une plateforme qui a à cœur de mettre en lumière mon métier et ses enjeux.”

Success story Malt x RSE - Sebastien Kohlmunzer

Sébastien Kolmunzer

Chargé de mission RSE / Développement Durable & Bilan Carbone, freelance sur Malt.

Il faut en effet qu’il y ait une prise de conscience, et des moyens techniques et humains qui soient déployés et mis sur la table, car la RSE est un sujet prioritaire !

Enfin, je dirais que l’accompagnement que Malt propose aux freelances leur permet de collaborer fluidement et efficacement avec les entreprises. Espérons qu’elles soient de plus en plus nombreuses à chercher des talents et experts pour s’y mettre ! 

Découvrez le profil de Sébastien