J'aime contribuer à rendre le monde plus beau

Anne-Laure Chapelain

Illustratrice, Dessinatrice, Graphiste

Publié le 21/08/2017

Quel métier exerces-tu en freelance ?

Je suis illustratrice et graphiste à Paris !

Comment es-tu devenue freelance ? Pourquoi avoir fait ce choix ?

J'étais directrice de clientèle en agence de communication digitale depuis plus de 10 ans. Malgré des satisfactions professionnelles, j'avais aussi beaucoup de frustrations : être au même endroit du lundi 9h au vendredi 19h, participer à des réunions stériles, subir des hiérarchies parfois ressenties comme illégitimes... J'avais envie d'un grand changement, de pouvoir travailler d'où je veux.

Qu’est ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Travailler sur des problématiques différentes, pouvoir travailler de n'importe où, choisir mon emploi du temps...

Avant de travailler en tant que freelance, tu as donc travaillé en agence ?

Oui, j'ai passé plus de 10 ans dans différentes agences de communication, de chef de projet à directrice de clientèle.

Quels sont tes meilleurs arguments pour te vendre ?

J'ai longtemps travaillé en agence donc je sais comprendre le client. Et mon book !

Qu’est ce qui te ferait dire non à un client potentiel ?

Si ce qu'il demande ne m'intéresse vraiment pas, s'il essaye de vraiment trop négocier financièrement vers le bas, s'il n'est pas clair dans son brief...

Ton mode de vie a-t-il changé en devenant freelance ?

Cela a été une révolution au niveau de mon emploi du temps ! Pendant des années, je m'étais interdite des activités parce que je n'avais pas le temps ou à cause des horaires. Cette année, j'ai débuté les claquettes et la batterie, une année sous le signe du rythme en somme ! Je prends depuis des années des cours de dessin qui me permettent de me renforcer dans mon métier. Et quand j'ai bien travaillé, je m’autorise des sorties en pleine journée pour courir aux Buttes-Chaumont.

Actuellement, dans quelles conditions travailles-tu ?

La plupart du temps, je travaille de chez moi, depuis des espaces de coworking ou des cafés. Mais récemment j'ai eu une mission de formation où je suis allée chez le client.

Pourquoi as-tu choisi de devenir illustratrice ?

Ça va paraître bête mais j'aime contribuer à rendre le monde plus beau ! J'essaye de le faire à mon échelle. Avec mon expérience professionnelle, mon relationnel client, ma compréhension des problématiques et mon envie de tâter de la plume (physique ou numérique), je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire. Et d'autres me l'ont dit aussi !

As-tu une spécialisation ?

J’ai fait un certain nombre d'affiches pour des événements. Par exemple, j'ai eu 48h pour faire 3 propositions pour une affiche de forum sur la validation des acquis de l'expérience. Bonjour le sujet... Mais au final, je suis hyper fan de ce que j'ai réalisé !

Quels sont tes trois outils indispensables ?

Une feuille de papier, un crayon à papier et la suite Adobe !

Quelles études as-tu suivi pour en arriver là ?

Science Po et un DESS Marketing communication... Mais surtout beaucoup d'années de pratique du dessin, de la peinture, 12 ans en agence et de nombreuses formations avec la Ville de Paris, dont en illustration numérique.

Penses-tu qu’il y a un parcours type pour faire ce métier ?

Une école d'art, ça aide c’est sûr. Ne serait-ce que pour le réseau. Mais je pense que l'envie, la connaissance technique et le talent sont les pré-requis.

Avec ton expérience, quels conseils donnerais-tu à un freelance pour bien gérer ses clients et ses projets ?

Il faut bien écouter, communiquer, ne pas laisser le client sans réponse et ne pas hésiter à l'appeler pour préciser les choses. Sur Malt, l'essentiel des échanges se fait par mail, donc c’est important de pouvoir se parler et s’écouter aussi.

Quels sont les secrets pour un client satisfait ?

De l'écoute, de la communication et un bon curseur entre "exécution" et créativité folle !

Un conseil pour un aspirant illustrateur freelance ? :)

Il faut croire en soi, regarder ce que font les autres pour comprendre l'air du temps et être patient !

Rejoignez la Malt Community

Découvrez d'autres histoires de freelances