J'aime chercher des façons originales de produire des sons

Aurélien Montero

Compositeur & Sound-Designer

Publié le 21/08/2017

Peux-tu nous expliquer ta journée type ?

Généralement, je profite du matin pour vérifier mes mails, les différents réseaux sociaux et planifier ma journée. L’après-midi, je me mets au travail sur les différents projets mais reste connecté afin de garder le contact avec mes différents clients.

Pourquoi as-tu fait le choix de devenir freelance ?

Dans le milieu du sound-design, le freelance s’impose comme un standard. En effet, la plupart des projets n’ont besoin de sound-design que de manière ponctuelle. De plus, le freelance me permet de bosser sur différents projets en même temps et c’est un avantage crucial pour moi.

Que faisais-tu avant de sauter le pas et de devenir freelance ?

Avant de devenir freelance, j’étais en étude à ISART Digital, en formation Music & Sound-design pendant deux ans. Une fois cette formation terminée, je me suis directement lancé en tant que freelance, sur les conseils de mes collègues.

Comment vis-tu ta vie de freelance ? Est-ce un choix de carrière qui a été facile à expliquer à ton entourage ?

Plutôt bien ! Cela me permet d’organiser dans une certaine mesure mes plannings comme je le souhaite et de coordonner mes différents projets. Au début, mon entourage ne comprenait pas forcément, mais maintenant cela leur semble normal.

Pourquoi as-tu choisi ce métier de sound designer ? Est-ce une façon pour toi de lier une passion à une activité pro ?

Avant, je n’étais passionné que par la musique et je ne connaissais pas du tout le métier de sound designer. Puis, après deux ans de formation à ISART Digital, j’ai trouvé cela vraiment intéressant, tout comme le métier de compositeur. Vu que je n’arrivais pas à choisir entre ces deux métiers, j’ai décidé de les lier !

Quels sont les projets sur lesquels tu préfères travailler ?

Ce qui me plaît le plus, c’est de chercher des façons originales de produire des sons. Je préfère généralement bosser sur des projets de jeux vidéos ou encore de films d’animation. Mais j’ai déjà eu l’occasion de bosser sur des applications ou des courts métrages très cools donc c’est du cas par cas je pense !

Au quotidien, quels sont tes outils indispensables ?

Pour la production sonore, j’utilise principalement Ableton Live, Sony Soundforge et après, en complément, AVID Pro tools, Adobe Audition et Reaper en fonction des besoins. J’utilise aussi énormément Google Drive pour gérer mes fichiers et Google Sheet pour faire mes listes.

A ton avis, quelles sont les qualités indispensables pour réussir dans ton domaine ?

Pour réussir dans ce domaine, les deux plus grandes qualités sont la rigueur et la motivation. C’est un milieu difficile car, avant d’arriver à vivre de ce métier, cela peut prendre du temps.

A ton avis, comment ton métier va-t-il évoluer dans les prochaines années ? Les projets vont-ils changer ? Les outils ? Les technologies ?

Je pense que le métier va continuer d’évoluer, notamment par la réalité virtuelle qui commence à prendre une réelle part du marché. Cela va probablement nécessiter un standard pour le son ou encore la création d’outils permettant une immersion encore plus forte. Dans le milieu sonore de manière générale, la technologie évolue constamment. Cela ne m’étonnerait donc pas qu’elle continue encore pendant plusieurs années !

Comment sensibilises-tu tes clients à l’importance de la partie sonore de leur projet ?

L’une des premières choses à faire pour cela est de produire un travail de qualité. Leur montrer la plus value d’un travail sur un son impeccable les aide à se rendre compte que, sans son, le projet perdrait en impact.

L’un des autres moyens est également de communiquer avec eux, leur montrer des projets similaires avec un son de qualité et de montrer qu’il s’agit d’un réel atout.

Et à côté du boulot, quelles sont tes activités ?

J’ai également une chaîne Youtube où je parle de mon métier, des différents enjeux et des réflexions que l’on a dans ce métier, en prenant appui sur d’anciens projets. J’y fais également différentes expériences sonores en tout genre afin de sensibiliser les gens à la musique et au sound-design.

Rejoignez la Malt Community

Découvrez d'autres histoires de freelances