Malt Logo
Per Lööv - photo crédit - Se spécialiser : piège ou idée de génie ? Malt

Choisir de se spécialiser sur une compétence ou un secteur d’activités peut faire peur… 

“Je ne peux pas me priver de clients potentiels”

“Je vais me fermer des portes”

“Je n’ai pas envie de faire toujours la même chose…”

“C’est dangereux de mettre mes oeufs dans le même panier”

Pourtant, cela peut être un moyen de construire une activité plus solide, avec des tarifs plus élevés et des clients plus faciles à convaincre !

Oubliez la peur de vous enfermer dans une niche ! Dans cette Malt Academy, nous verrons ensemble comment se spécialiser pour faire décoller et stabiliser votre activité de freelance.

Le replay vous attend par ici :

Se spécialiser : piège ou idée de génie ? Avec Marion Giroudon

Vous n’avez pas le temps de visionner ce replay ? 

Voici les grandes idées de cette Malt Academy, 2 minutes de lecture pour vous convaincre ! 

Quels sont les avantages de la spécialisation ?

Via la spécialisation, vous vous créez une image d’expert, et vos prospects seront plus faciles à convertir (vous connaîtrez leur marché / vous anticiperez les difficultés / vous aurez des exemples concrets pour présenter votre expertise). Et cerise sur le gâteau, vous économiserez du temps lors de votre veille de marché, concentrant vos efforts sur un secteur spécifique. Cette focalisation se répercutera également sur votre personal branding et votre communication, assurant une présence constante et facilitant le développement de votre réseau par le biais du bouche-à-oreille.

Ainsi, en optant pour la spécialisation de votre secteur ou de votre activité, vous érigez une image d'expert qui facilite la persuasion de vos prospects, car :

  • Vous maîtrisez leurs problématiques.

  • Vous avez déjà résolu des défis similaires pour des entreprises semblables.

  • Vous possédez une expertise approfondie des outils qu'ils utilisent.

  • Vous êtes plus confiant, faisant ainsi disparaître le syndrome de l'imposteur !

Résultat ? Convertir vos prospects devient une tâche plus aisée.

Un dernier argument, mais non des moindres : sur Malt, les clients peuvent filtrer par secteur d'activité, ce qui améliore votre référencement et vous positionne plus facilement dans notre algorithme. Un conseil utile pour maximiser votre visibilité !

Vous souhaitez approfondir le sujet via des exemples concrets ? 

Retrouvez différents exemples de parcours de freelances dont l’activité s’est développée grâce à la spécialisation, à partir de la minute 26’ du replay ci-dessus. 

Comment identifier sur quel type de marché et de compétences se spécialiser ?

Lorsque l’on parle de spécialisation, nous évoquons ces deux types de catégories : 

  1. Une spécialisation par le secteur d’activité : startups BtoB / labos pharmaceutiques / éditeurs logiciels / restaurants, etc. 
  2. Une spécialisation par le type de services : tiktok ads / sites e-commerce / UX design / rédacteur web, etc. 

Vous pouvez déterminer votre spécialisation avec la méthode suivante : 

  • Identifiez 5 secteurs qui vous intéressent.

  • Segmentez-les.

  • Notez sur 5 : votre attrait pour chaque secteur / votre facilité d’accès / le budget de vos prospects / l’importance du service proposé par vos prospects. 

  • Faites le total des points.

Pour conclure, vous devez bien sûr vous spécialiser en fonction de vos expériences et de votre personnalité, avant de vous lancer !

Le parcours de Marion Giroudon a piqué votre curiosité ?

Marion répond à nos questions sur son parcours de freelance : 

Qu’est ce qui t’a poussé à te lancer en tant que freelance ?

Après avoir quitté un job où j'avais bénéficié d'une grande liberté, mais où ma fiche de poste avait considérablement évolué au point de ne plus me correspondre, j'ai rejoint une agence où l'ennui était mon compagnon quotidien, et où j'avais perdu en liberté. En scrutant les annonces, le poste de mes rêves ne se dessinait pas. Cependant, étant en période d'essai et ayant la possibilité de quitter mon CDI en touchant les indemnités de Pôle Emploi, les planètes étaient alignées pour que je crée le job de mes rêves !

Quels conseils donnerais-tu à d’autres freelances ou salariés qui souhaitent se lancer sur le marché du freelancing ?

Les principaux conseils que je donne aux freelances qui souhaitent se lancer sont : 

- Commencer le plus tôt possible à travailler votre réseau : c’est souvent ce qui vous permettra d’obtenir votre 1ère mission.

- Mettre en place une situation propice pour débuter en toute sécurité sur le plan financier : Cela peut impliquer de commencer votre activité en parallèle de votre emploi salarié, d'épargner en prévision de plusieurs mois sans revenus, ou de s'assurer d'être éligible aux allocations de France Travail.

- Optez pour un accompagnement dès le démarrage pour être guidé à travers les différentes étapes de la vie de freelance et prioriser les actions à mettre en place.

Une tendance à partager sur ton expertise en 2024 ? 

Ces 2 dernières années, le nombre de freelances qui est entré sur le marché a beaucoup augmenté. Plusieurs facteurs y ont contribué, entre le covid, la démocratisation du télétravail, la possibilité de faire un dossier démission reconversion.

L'incidence de cette augmentation de la concurrence se fait sentir, rendant la recherche de clients plus ardue qu'auparavant. La construction soignée de son offre devient essentielle, tout comme la capacité à prospecter activement !

Retrouvez la chaîne Youtube de Marion, juste ici et son profil sur Malt ici 

Retrouvez le profil de Marion ici